Mode d emploi de l arbre et de la base de données

Mode d’emploi de l’arbre et de la ‘Database dell’Atelier Généalogique dello stato civile italiano’

Le choix d’un site en ligne pour consulter notre arbre, et pour créer le vôtre

L’origine de l’arbre et de la base de données est une recherche faite à la demande de la regrettée Francine Canepa (voir sur notre site www.emigrazione-corato.org la rubrique ‘Qui sommes-nous ?’ et le ‘Résumé du projet’, et ‘Un Conte de deux villes jumelées : Corato et Grenoble’). Francine ayant fait des tests ADN en septembre 2015 avec les sociétés américaines Ancestry et 23andMe, notre Albero Genealogico Coratino s’est développé au point de contenir plus de 20 000 personnes en janvier 2021 (dont 85% de Coratins). Les ‘données brut ADN’ de Francine ont également été transférées sur MyHeritage, FamilyTreeDNA, Gedmatch, LivingDNA et Geneanet, ce qui a permis d’identifier de nombreuses correspondances ADN : ainsi, l’albero contient les arbres de ces personnes.

En consultant l’arbre, vous pourrez peut-être vous épargner des centaines d’heures de recherche, si vous découvrez que l’arbre contient déjà tout ou partie de votre famille. En général, vous avez les meilleures chances de trouver votre ascendance dans 'Albero genealogico coratino’ si vous cherchez le nom d’une personne née vers 1850, ou avant.

Pour accéder à ‘l’albero genealogico coratino: voir la rubrique ‘Arbre/Albero/Family Tree’ sur notre site.

Nous vous recommandons d’aller sur Ancestry, car l’arbre est mis à jour en temps réel sur ce site, alors que ce n’est pas le cas sur les autres adresses (notamment Geneanet et MyHeritage, qui peuvent néanmoins se prévaloir de domicilier davantage d’arbres de généalogistes européens).

En s’inscrivant sur le site en italien Ancestry.it, on obtient un accès ‘basique’ aux versions du site en d’autres langues, et l’inscription ne coûte que 9,95€ par an. En ce faisant, vous aurez le meilleur accès possible aux arbres généalogiques créés à la fois par des Coratins ayant émigré aux USA, et par des personnes ayant fait un test ADN.

Sur Ancestry, la création d’un arbre en ligne est très facile, pour ce qui est de la saisie, de l’ajout de nouvelles personnes, de la découverte des correspondances existant avec les arbres d’autres personnes faisant une recherche similaire : il est même possible de copier des familles et des fratries entières, quitte à bien vérifier l’authenticité de ce que l’on copie. Avec une seule inscription, on peut créer autant d’arbres que l’on veut. Le logiciel Family Tree Maker, lié à Ancestry, permet de tester des hypothèses hors ligne en créant des arbres expérimentaux.

Dans notre ‘albero genealogico coratino’, un astérisque après le prénom signifie que la personne fait partie d’une lignée menant d’une personne qui a fait un test ADN (ou bien, dans quelques rares cas, simplement d’une personne pour qui un arbre a été créé) jusqu’à un ancêtre commun avec une autre personne ayant fait un test. Une personne ayant fait un test a un suffix chiffré en ‘centimorgans’ (cM), la mesure du total des chromosomes qu’elle partage avec Francine Canepa, la personne pour laquelle l’arbre avait été créé à l’origine.

Pour accéder à la base de données (voir la rubrique ‘database albero genealogico’ sur notre site)

Pour faire une recherche à l’intérieur de la base, il est nécessaire d’ouvrir un compte Google (gratuit) et obtenir une adresse gmail.com : https://accounts.google.com/signup/v2/webcreateaccount?continue=https%3A%2F%2Faccounts.google.com%2FManageAccount%3Fnc%3D1&hl=fr&flowName=GlifWebSignIn&flowEntry=SignUp

Ensuite, il suffit de demander une invitation à ateliergenealogique@gmail.com pour pouvoir faire une recherche dans la base de données à partir d’un nom de famille, ou d’un nom et prénom. Si vous n’avez pas de compte Google, la consultation de la base de données n’aboutit qu’à une liste d’actes.

La base de données contient plus de 17 000 photos d’actes d’état civil (naissance, baptême, mariage, décès) conservés sur Google Drive (qui est mis à jour automatiquement, en temps réel). Il s’agit d’actes tirés du site du Stato Civile italien, Antenati.it, de 1809 à 1900 ; et de Familysearch.org, de 1901 à 1910.

Sur Antenati.it, la rubrique ‘Trova i Nomi’ permet de faire une recherche rapide dans les actes de naissance allant de 1878 (deuxième partie) à 1900 inclus.

Pour accéder aux registres sur Familysearch.org, il faut faire une recherche dans Catalogue, puis par Lieu : nous avons fourni un guide dans le fichier Localisation des index sur FamilysearchLocalisation des index sur Familysearch (647.75 Ko) ou Localisation des index sur familysearchLocalisation des index sur familysearch (389.22 Ko), qui vous permet de repérer les tables annuelles de 1901 à 1910.

Puisque les actes du Stato Civile disponibles en ligne s’arrêtent en 1910, si vous cherchez l’ascendance de quelqu’un né en 1924, par exemple, vous pourrez peut-être trouver les actes de naissance de ses parents, ou bien leur acte de mariage, avant 1910.

Lorsque vous cherchez un nom et prénom dans la base de données, veillez à essayer plusieurs orthographes : par exemple, Menduni ou Menduno (ou même Mennuto), La Franceschina ou Lafranceschina, La Marca ou Lamarca, etc. Il faut toujours chercher à partir du nom de famille complet, les 3 premières lettres ne suffisent pas.

La Liste des patronymes janvier 2021Liste des patronymes (158.19 Ko)ou Liste des patronymes janvier 2021Liste des patronymes (138.67 Ko) vous permettra de vérifier les orthographes des noms figurant dans l’arbre et dans la base de données. Si vous téléchargez la version Excel de cette liste, en cliquant sur un nom vous allez directement sur la page à ce nom sur Geneanet.

Les références des actes

Les références de chaque acte sont faites de cette manière, par exemple :

N-1895-Corrado De Robertis-Corato-atto 984-vue 333

N = naissance ; Bapt = baptême ; M = mariage ; D = décédé ; Pub.Mar (français) = Publication de mariage ; atto (italien) = numéro de l'acte ; vue (français) = numéro de vue dans Antenati.it ou Familysearch.org.

Les fichiers ‘naturalisation’

La base de données contient aussi des fichiers qui concernent la naturalisation des Coratins : cette collection a été créée à partir de la consultation de l'œuvre monumentale de Maurice Loisel, "Liste des personnes ayant acquis ou perdu la nationalité française de 1900 à 79", Ministère des Affaires Sociales et de la Solidarité Nationale, Paris, publiée entre 1943 et 1983.

Pour vérifier si votre ancêtre a été naturalisé en France, cherchez d’abord dans le fichier Naturalizzazioni cognomi cercatiNaturalizzazioni cognomi cercati (33.71 Ko) (64.31 Ko). Celui-ci énumère les noms de famille qui ont été recherchés, y compris ceux pour lesquels aucune naturalisation n’a été trouvée. Une case verte pour un nom de famille particulier signifie que la naturalisation d'une personne de ce nom est présente pendant une décennie donnée. Une case rouge signifie que personne à ce nom n’a été naturalisé pendant la décennie.

Le fichier "cognomi cercati » (noms de famille recherchés) n’inclut absolument pas TOUS les Coratini inclus dans l'arbre généalogique : certains noms de famille n'ont pas été recherchés. Dans d'autres cas, il n'y a pas de cas de naturalisation de personnes portant un nom de famille particulier.

Dans le cas où une naturalisation a été trouvée pour une décennie donnée, cherchez ensuite dans Naturalizzazioni cognomi trovatiNaturalizzazioni cognomi trovati (75.71 Ko) et Naturalizzazioni cognomi trovatiNaturalizzazioni cognomi trovati (49.05 Ko). Cela permet de trouver tous les cas où un nom de famille particulier est inclus dans l'œuvre de Loisel, soit comme porteur du nom de famille, soit comme nom de jeune fille d'une épouse. Par exemple, « Balducci 1960b, De Palma, De Santis, Vangi, Mangione » vous indiquera non seulement le patronyme principal, Balducci, mais aussi les patronymes des épouses.

Vous pourrez trouver la photo de la page où figure « Balducci 1960b » en cherchant dans ‘naturalizzazioni-cognomi’ (qui se trouve uniquement sur Google Drive). Vous trouverez alors le numéro de dossier de naturalisation sur cette photo : par exemple, 14524x29 pour l’épouse Vangi de Vincenzo Balducci. Ce dossier se trouvera soit aux Archives Départementales (AD38) à Grenoble, soit aux Archives Nationales à Pierrefitte-sur-Seine. Pour obtenir le dossier à Pierrefitte, vous pouvez écrire au Cercle Généalogique de l’Est Parisien : contact@cgep93.org.

Lors de la consultation de ‘cognomi trovati’ (version pdf) sur Google Drive (mais pas sur notre site), ‘find’ (recherchez) mettra en surbrillance, les unes après les autres, les incidences du patronyme recherché. Comme pour la liste des patronymes, il est également possible de télécharger une version Excel de ‘cognomi trovati’ sur notre site web, pour travailler hors ligne. En utilisant la fonction ‘filtre’ dans le fichier Excel, on peut dresser une liste des incidences d’un patronyme pour les décennies allant de 1900 à 1979.

Enfin, il y a aussi quelques photos de cartes de séjour périmées conservées aux Archives Départementales de l’Isère à Grenoble. Vous trouverez une liste des cartes figurant dans la base en tapant ‘CS’. Nous espérons compléter cette liste ultérieurement.

Bonne recherche !

James Smith, ateliergenealogique@gmail.com . Tél : 0033 (0) 689434343

Marseille, janvier 2021